VEGA Belgique est l'une des plus anciennes filiales de VEGA à l'étranger : elle a 50 ans tout juste.  Elle a fêté cet anniversaire mémorable avec son personnel et des invités de la profession – ce fut aussi l'occasion de dévoiler quelques-uns des secrets de son succès.

Il y a un demi-siècle exactement que VEGA Belux, la filiale de VEGA en Belgique et au Luxembourg, existe. Actuellement, elle a son siège à Zellik, une petite commune en plein essor aux portes de Bruxelles. À la fin de l'automne, le personnel de VEGA Belux a invité de nombreux clients ainsi que les trois dirigeants de la maison-mère allemande à fêter son anniversaire, en profitant de l'occasion pour remercier ses fidèles partenaires et compagnons de route.

La Belgique à l'affût des tendances
Le directeur de la filiale, Peter Leemans, a profité de l'ambiance festive pour passer en revue les jalons de ce demi-siècle devant quelque 250 invités. Deux facteurs marquants sont ressortis de son intervention : depuis 50 ans, la culture de l'entreprise belge est caractérisée par une continuité personnelle, toujours liée à un flair aiguisé pour détecter les bonnes tendances au bon moment. Tout cela a contribué à sa réussite.
Peu après la naissance de la filiale, VEGA a inventé le premier instrument de mesure fonctionnant à partir du courant électrique. Son principe de construction breveté s'est rapidement imposé dans le monde entier. Au fil des innovations, des brevets et des perfectionnements, Peter Leemans en est arrivé au point culminant actuel de l'histoire de VEGA. Exactement 50 ans après son premier coup d'éclat, VEGA pose un nouveau jalon avec le premier capteur de niveau radar mesurant à une fréquence élevée de 80 GHz. Peter Leemans n'a pas voulu manquer l'occasion de remettre aux dirigeants de VEGA, Isabel Grieshaber, Günter Kech et Rainer Waltersbacher, un trophée particulier : le capteur radar VEGAPULS 64, tout jeune mais qui peut déjà s'enorgueillir d'avoir franchi le cap des 100 000 exemplaires vendus, a été officiellement désigné « Meilleur produit de la décennie », ce qui augure bien des prochains records de ventes.

Un seul changement de direction
En cinq décennies, seuls deux dirigeants ont tenu les rênes de la filiale belge. À la tête de l'entreprise à partir de 1973, André Koldrasinski n'a cédé sa place qu'en 2010, au moment de prendre sa retraite. Parmi ses grandes réussites, il compte notamment à son actif la vente de 900 capteurs à ultrasons VEGASON 186 – la nouveauté de l'époque – en seulement un an après le début de leur commercialisation. Cela a non seulement permis à la Belgique de détenir le record mondial du nombre d'appareils vendus, mais a aussi donné à André Koldrasinski l'occasion d'envoyer un premier trophée belge à la maison-mère de VEGA à Schiltach. En effet, le VEGASON a été nommé « Meilleure innovation de l'année », et la coupe décernée à cette occasion reste un souvenir mémorable pour ses destinataires. Avec Peter Leemans, André Koldrasinski a visiblement fait le bon choix pour assurer sa succession. Le nouveau dirigeant mène la barque sous les mêmes auspices, vers une croissance toujours plus marquée du chiffre d'affaires. En 2017, VEGA Belux a clôturé son exercice avec un record de 7 millions d'euros, ce qui donne aux deux « petits pays » une part de presque 2 % du marché mondial.

Synonyme de simplicité
Une entreprise gérée à long terme comme celle-ci connaît très bien ses marchés. Elle est même capable de détecter les tendances décisives plus tôt que bien d'autres. Dans son discours, Peter Leemans s'est dit convaincu que la philosophie VEGA de la « simplicité » avait été mise en œuvre dès 1985 avec la gamme VEGATOR série 500. Ce détecteur de niveau était systématiquement conçu sur un principe modulaire, ce qui permettait une grande souplesse d'utilisation et ouvrait des perspectives jusqu'alors inédites. Dans la droite ligne de ce précurseur, depuis 2003 VEGA base tous ses capteurs sur sa plate-forme modulaire plics®. Peter Leemans  en est persuadé : « plics® pourrait devenir un synonyme de simplicité pour toute la branche ». Grâce à cette base, des évolutions techniques telles que la communication sans fil via Bluetooth sont rétrocompatibles avec tous les capteurs VEGA construits depuis 2003. « C'est un avantage unique pour VEGA. Il n'y a pas qu'en Belgique que nous continuerons à en profiter ! »