Fermer

Formulaire de contact

Conseil au téléphone

Vous souhaitez parler à un expert ? Vous cherchez le capteurs idéal, correspondant aux caractéristiques de vote application ? Alors, appelez-nous ! Nous serons ravis de vous aider à sélectionner le bon instrument.

Vous pouvez contacter votre interlocuteur VEGA via notre numéro general :

+33 3 88590150

Hotline technique

Pour toute assistance technique, aide à la mise en service, dépannage, reparations ou formation, contactez nous :

+49 1805 85 85 50

Distance
Meter Foot
Pression
Bar kPa psi
Température
°C °F
Sauvegarder

Calcul de l'écart total

L'écart total d'un capteur de pression indique l'erreur de mesure maximale prévisible en pratique. D'après la norme DIN 16086, l'écart total Ftotal est la somme de la précision de base Fperf et de la stabilité à long terme Fstab :

Ftotal = Fperf + Fstab

La précision de base Fperf se compose de la variation thermique du zéro et de la plage de sortie FT ainsi que de la dérive FKl :

Fperf = √((FT)2 + (FKl)2)

Cette formule s'applique uniquement à la sortie signal numérique via HART, Profibus PA ou Foundation Fieldbus. Pour une sortie 4 … 20 mA, on y ajoute la variation thermique de la sortie courant Fa :

Fperf = √(( FT)2 + (FKl)2 + (Fa)2)

Récapitulatif des termes utilisés dans les formules :

Ftotal : écart total
Fperf : précision de base
Fstab : dérive à long terme
FT : variation thermique du zéro et de la plage de sortie (erreur thermique)
FKl : écart de mesure
Fa : variation thermique de la sortie courant

Exemple de calcul

Comparatif des mesures de pression différentielle classique (à gauche) et électronique (à droite) pour des configurations données.

À partir de la mesure de niveau dans une cuve sous pression, on montre de manière simplifiée les différences entre la mesure de pression différentielle classique et la mesure électronique. Le calcul a été effectué sur la base de la norme DIN 16086 mentionnée plus haut.

Le tableau montre que la mesure de pression différentielle électronique est plus précise en cas de fortes amplitudes de température, même avec un turndown (rapport pression statique/pression différentielle) élevé. Il montre également qu'avec la mesure de pression différentielle classique, le turndown et la précision de mesure ne sont pas liés à la configuration de pression, du moins en cas de faibles variations de température.