Fermer

Formulaire de contact

Conseil au téléphone

Vous souhaitez parler à un expert ? Vous cherchez le capteurs idéal, correspondant aux caractéristiques de vote application ? Alors, appelez-nous ! Nous serons ravis de vous aider à sélectionner le bon instrument.

Vous pouvez contacter votre interlocuteur VEGA via notre numéro general :

+49 7836 50-0

Hotline technique

Pour toute assistance technique, aide à la mise en service, dépannage, reparations ou formation, contactez nous :

+49 1805 85 85 50

Une mesure de niveau fiable pour garantir goût unique : la brasserie Fohrenburg mise sur les capteurs VEGA

La fabrication de bière prend du temps.  La brasserie Fohrenburg possède donc de nombreuses cuves de fermentation et de stockage, pour une capacité totale de plus de 225 000 hectolitres. La bière y est stockée pendant trois à quatre semaines afin d'acquérir son goût si unique.

La fabrication de bière prend du temps. La brasserie Fohrenburg possède donc de nombreuses cuves de fermentation et de stockage, pour une capacité totale de plus de 225 000 hectolitres. La bière y est stockée pendant trois à quatre semaines afin d'acquérir son goût si unique.

Lorsqu'on arbore une licorne sur son blason, c'est certainement parce qu'on croit à la magie et à la pureté. Depuis 1260, la licorne orne les armoiries de la ville autrichienne de Bludenz, dans le Vorarlberg, et constitue également le blason de la brasserie locale Fohrenburg. Au quotidien, celle-ci mise toutefois sur la technologie bien réelle plutôt que sur la magie, et de préférence sur les mesures des capteurs VEGA.

Avec une clientèle qui dépasse largement les frontières de la région du Vorarlberg, la brasserie produit des bières très variées. L'entreprise se caractérise par ses techniques de brassage ultramodernes, ses critères d'hygiène très stricts et son personnel hautement qualifié.

 

Comment concilier processus traditionnels et modernité ?

Un principe s'applique à toute l'entreprise : on conserve les processus qui ont fait leurs preuves, mais on essaie de les faire progresser du point de vue technologique. Pour cela, on investit sans cesse dans de nouvelles technologies, par exemple la salle de brassage en 2011. En outre, les responsables de l'entreprise doivent penser à la rentabilité. C'est pourquoi le degré d'automatisation progresse chaque année : par exemple, la salle de brassage est désormais presque complètement automatisée. Mais les processus principaux ne sont pas les seuls concernés. Les processus annexes, comme le conditionnement, sont également de plus en plus automatisés. Tandis que pour une installation neuve, on a en général le choix des fournisseurs et des raccordements, pour mettre à niveau une installation existante, il faut tirer le meilleur parti de la situation. Une problématique particulière : dans cette brasserie, de nombreuses cuves sont certifiées.

« Souvent, la soudure d'une rehausse pour un nouveau type d'appareil de mesure coûte plus cher que l'appareil lui-même. Si l'on y ajoute le prix de la certification par le TÜV, le coût est encore plus élevé », explique Christian Schneider, électricien chez Fohrenburg.
C'est pourquoi on préfère utiliser une vanne de soutirage ou un piquage existant pour installer un capteur de pression VEGABAR, par exemple. C'est une solution pratique, fiable, et relativement bon marché.

Afin d'adapter au mieux une mesure à son environnement particulier, il est indispensable d'avoir un échange direct entre l'utilisateur et le fabricant.

« Notre collaboration avec VEGA se passe très bien, le support technique est efficace et c'est vraiment un partenariat formidable », résume Christian Schneider. De son point de vue, le recours exclusif aux capteurs VEGA apporte de nombreux avantages en termes de stockage.

Filtration sécurisée

Conséquence : la brasserie compte désormais plus d'une centaine de capteurs VEGA. Ils assurent le plus souvent la mesure de niveau min./max. et la sécurité antidébordement dans diverses cuves, ainsi que la mesure de niveau en continu. Une application particulière est celle du dosage du kieselguhr, la matière siliceuse utilisée pour filtrer la bière. Cette substance poudreuse blanche est très légère et fortement poreuse, ce qui lui permet d'absorber les résidus en suspension. On l'utilise donc pour filtrer la bière et la rendre limpide. Dans les filtres à kieselguhr se forme une couche filtrante qui piège les impuretés et ne laisse passer que le liquide clair. La cuve de dosage, équipée d'un agitateur, doit délivrer les quantités précises nécessaires. « Sinon, la filtration ne fonctionne pas et le lot est bon à jeter », affirme Christian Schneider. Pour mesurer le stock de kieselguhr, on a opté ici pour des capteurs de pression. Mais auparavant, la membrane des cellules de mesure était régulièrement endommagée par ce produit légèrement abrasif. Depuis le passage aux capteurs de pression VEGABAR à cellule de mesure céramique, la mesure s'effectue désormais sans problème.

Dans les récipients de dosage de kieselguhr, le VEGABAR garantit les quantités exactes pour la filtration de la bière.

Sécurité dans le système de nettoyage en place (NEP)

Les capteurs VEGA sont également appréciés pour les systèmes de NEP automatisées, utilisés pour nettoyer les lignes de production. À partir des tanks pressurisés, la bière finie est envoyée vers l'installation de conditionnement pour être mise en fûts ou en bouteilles. Cette installation utilise désormais un capteur radar à ondes guidées VEGAFLEX. Sa caractéristique essentielle : la sonde résiste aux produits corrosifs comme les acides ou les solutions alcalines, et mesure avec précision le niveau, par exemple dans le réservoir d'eau chaude. Là aussi, la précision de la mesure de niveau est plus importante qu'il n'y paraît au premier coup d'œil. Si le niveau de l'installation NEP n'est pas détecté correctement, il y a un risque que celle-ci s'arrête en pleine nuit pour des raisons de sécurité. Le lendemain, tout le processus de brassage serait donc à l'arrêt.

Le VEGABAR 83 permet de connaître rapidement la consommation de bière dans les fêtes. Christian Schneider, électricien chez Fohrenburg.

Le capteur de pression VEGABAR 83 installé dans le camion-citerne qui livre de grandes quantités de bière, lors de divers évènements festifs, assure une mission en apparence minime, mais très importante. Auparavant, lorsque le camion revenait des fêtes, on estimait la consommation de bière à l'aide d'une échelle graduée. Ici, on a équipé le camion d'un petit dispositif qui permet de brancher rapidement le VEGABAR 83 pour afficher la consommation avec précision.
Même si cette installation n'est pas cruciale pour le processus de production à la brasserie, elle témoigne de l'esprit qui règne chez Fohrenburg : toujours chercher des possibilités de simplifier et sécuriser les processus. Avec sa large gamme de produits, VEGA aide les brasseurs non seulement en leur apportant des solutions standard, mais aussi en innovants avec des applications inhabituelles.

Commentaires ({{comments.length}})

Cet article n’a pas encore de commentaire. Soyez le premier !

{{getCommentAuthor(comment, "Anonyme")}} ({{comment.timestamp | date : "dd.MM.yyyy HH:mm" }})

{{comment.comment}}


Ecrire un commentaire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire Adresse email invalide
Ce champ est obligatoire
captcha
Ce champ est obligatoire
Captcha invalide untranslated: 'Blog_SendComment_Error'